20 mythes beauté

Si vous feuilletez votre magazine de mode préféré ou si vous consultez les blogs beauté, il est très probable que vous receviez des tonnes de conseils. Aussi surprenant que cela puisse paraître, beaucoup d'entre eux sont inexacts voire totalement faux ! Vous avez déjà entendu qu'il suffit de boire plus d'eau pour se débarrasser d'une peau sèche, ou bien que des picotements signifient que le produit agit ? Dans l'article ci-dessous nous vous dévoilons la vérité sur toutes ces croyances et nous vous dirons ce qui marche vraiment !

blackheads prevention

Mythe : il existe des produits de soins de la peau qui fonctionnent de la même façon que les injections cosmétiques.

Réalité : Aucun produit de soins ne peut avoir le même fonctionnement que les injections, puisque les ingrédients ne peuvent atteindre les zones ciblées.

Il n'y a absolument aucune recherche qui montre qu'un cosmétique puisse fonctionner de la même façon que des injections ou un traitement au laser. Quels que soient les ingrédients ou les revendications, c'est tout simplement impossible. Même les comblements dermiques ne peuvent corriger les rides s'ils sont appliqués localement au lieu d'être injectés. Quand elles sont administrées par des professionnels, les injections font presque immédiatement disparaître les rides sur la zone traitée. Croire que les cosmétiques peuvent avoir le même effet est une vraie perte d'argent. Il n'y a jamais eu un seul produit cosmétique qui n'ait permis à un chirurgien ou à un dermatologue de faire faillite !

Mythe : L'âge est un paramètre important lorsqu'on achète des soins de la peau.

Réalité :Beaucoup de produits présents sur le marché se disent être destinés à un groupe d'âge spécifique, particulièrement aux femmes "matures" ; mature se référant habituellement aux femmes âgées de plus de 50 ans.

(Donc nous nous sommes demandés, est-ce que cela signifie que je suis immature si j'ai moins de 50 ans ?) Néanmoins, avant d'acheter dans l'une de ces tranches d'âges arbitraires, demandez vous pourquoi les plus de 50 ans sont toujours réunis ? Si on suit cette logique, une personne qui a 40 ou 45 ans ne devrait pas utiliser les mêmes produits qu'une personne de 50 ans (qui a une différence d'âge de seulement 5 ou 10 ans), mais quelqu'un de 80 ans devrait utiliser les mêmes produits que quelqu'un qui en a 50... ? Ce que vous avez besoin de savoir, c'est que l'âge n'est pas un type de peau mais choisir des produits en fonction de votre âge n'est pas la meilleure façon d'acheter.

Mythe : Les produits hypoallergéniques sont meilleurs pour les peaux sensibles.

Réalité : "Hypoallergénique" n'est rien de plus qu'un non-sens. Ce n'est rien de plus qu'une ruse publicitaire destinée à insinuer qu'un produit est probable ou non de causer des réactions allergiques et par conséquent, serait meilleur pour les peaux sensibles ou à problèmes.

"Insinuer" n'est jamais la même chose que "prouver", et dans ce cas il n'est clairement pas vrai que les produits qualifiés d' "hypoallergéniques" sont meilleurs pour les peaux sensibles ! Il n'y a absolument aucune méthode de test approuvée, aucune restriction d'ingrédients, réglementation, recommandation, règle, procédure, quelles qu'elles soient, nul part dans le monde, qui puisse déterminer si un produit peut être qualifié d'hypoallergénique ou non. Une entreprise peut qualifier son produit d'"hypoallergénique" parce qu'aucune réglementation ne l'interdit, bien qu'il n'y ait pas de preuve, et quelle preuve peut-elle fournir étant donné qu'il n'y a aucune norme pour le mesurer ? Ceci étant dit, ce n'est pas surprenant qu'il y ait plein de produits étiquetés "hypoallergéniques" qui contiennent des ingrédients problématiques qui pourraient effectivement provoquer des réactions allergiques. Malheureusement, le mot "hypoallergénique" ne vous permet pas de mieux comprendre ce que vous mettez ou non sur votre peau.

Idée reçue : Les taches de vieillesse montrent simplement qu'on prend de l'âge

Réalité :Premièrement, le terme "tache de vieillesse" est vraiment inapproprié. Les taches brunes, qui ressemblent aux taches de rousseur ne sont pas un signe de l'âge mais résultent plutôt d'années d'exposition au soleil sans protection.

Les taches de soleil peuvent apparaître à n'importe quel âge, des taches de rousseur parsemées autour du nez d'un enfant aux marques brunes, lisses et sans relief que vous pouvez apercevoir dès la vingtaine. Quel que soit l'âge, traiter les taches brunes causées par le soleil ne nécessite pas forcément un produit spécifique. En revanche, des ingrédients à l'efficacité prouvée (comme des éclaircissants pour la peau, du niacinamide, et certaines formes de vitamine C) sont nécessaires, en plus d'une protection solaire afin d'obtenir un changement visible et durable.

Mythe : L'acné finira par partir avec l'âge

Réalité : Si seulement cela était vrai, les difficultés liées aux soins de la peau auraient été très différentes pour beaucoup de personnes. En effet, beaucoup de femmes qui ont la vingtaine, trentaine, quarantaine voire cinquantaine peuvent avoir de l'acné tout comme les adolescents, et les principes de traitement restent les mêmes.

Avoir de l'acné à l'adolescence ne veut pas nécessairement dire que vous n'en aurez plus après, et même si vous n'en aviez pas à l'adolescence, vous n'êtes pas à l'abri d'en avoir plus tard dans votre vie, peut-être pendant la ménopause. Vous pouvez rejeter la faute sur les hormones, qui sont à l'origine de ce décalage souvent énervant ! Ce qui est en revanche vrai, c'est que l'acné passe avec l'âge pour les hommes, car les hormones chez l'homme se stabilisent après la puberté alors que celles des femmes fluctuent tout au long de leur vie, ce qui explique pourquoi elles ont des éruptions cutanées au moment de leur cycle menstruel. Qu'en est-il de l'association de l'acné et de l'alimentation, du stress, et du nettoyage excessif de votre peau ?

Mythe : Le maquillage favorise l'acné

Réalité : Sûrement pas. Il n'y a aucune recherche indiquant que le maquillage ou que les produits de soin provoquent l'acné, et il n'y a aucun consensus sur les ingrédients problématiques.

À la fin des années 70, des recherches ont été faites sur la peau des lapins en utilisant des ingrédients à concentration maximale (100%) dans le but de déterminer s'il pouvaient ou non, provoquer l'acné. Il a été montré par la suite que cette étude n'avait rien à voir avec le fait que les femmes portent du maquillage ou utilisent des produits de soins de la peau, et elle n'a jamais été reconduite ou considérée comme utile de quelque manière qu'il soit. Malgré cela, il y a des femmes qui subissent des éruptions cutanées après l'utilisation de certains produits de soins de la peau. Ces éruptions cutanées sont provoquées par une réponse inflammatoire ou irritante, une réaction cutanée aléatoire, ou résultent de la présence d'ingrédients problématiques propres à chaque type de peau. Cela signifie que vous devez expérimenter pour connaître la cause de ces éruptions. Il n'y a pas d'informations issues de recherches médicales ou de l'industrie cosmétique qui puissent aider ou orienter vers la bonne direction. Et il est essentiel de savoir que les termes tels que "non comédogène" ou "non-acnéigène" ne veulent rien dire. L'industrie cosmétique utilise ces termes pour indiquer qu'un produit est peu probable de provoquer des éruptions cutanées, mais il n'y a aucune norme ou réglementation qui justifie ces mentions. N'importe quel produit peut être revendiqué comme tel, même de la cire pure ou de la graisse végétale.

Mythe : Si une entreprise affirme qu'un produit marche, c'est vrai

Vérité :Dans l'univers des soins de la peau, il y a tout un business connu pour s'appuyer sur des justifications, et cela n'a rien de scientifique.

Les laboratoires, y compris ceux de certaines universités respectées, sont spécialisés pour mener des études dont les résultats doivent corroborer ce que l'étiquette ou la publicité annonce. Point important que consommateurs et médecins ignorent, mais connue de médecins impliquées dans des études douteuses et souvent fausses : "Dans quelles conditions ces études ont-elles été faites ?" Il est essentiel de le savoir !

Mythe : Du collagène ou de l'élastine doivent toujours être présents dans les produits anti-rides

Réalité :En effet ils peuvent être de bons agents hydrophiles, mais ils ne peuvent pas se mélanger avec le collagène ou l'élastine déjà naturellement présents dans la peau.

Dans la plupart des cas, la molécule de collagène est trop volumineuse pour pénétrer à l'intérieur de la peau. Et même quand elle est suffisamment petite, elle ne peut pas se lier au collagène naturel, et aucune recherche n'indique le contraire. En revanche, de nombreuses montrent études que le collagène est un ingrédient très hydratant, donc parfait pour la peau, mais ce n'est pas sa seule qualité.

Mythe : Tout le monde a besoin d'une crème pour le contour des yeux

Réalité : Il n'y a aucune preuve, recherche ou documentation validant l'affirmation selon laquelle le contour des yeux a besoin d'ingrédients différents de ceux que vous utilisez sur le visage, le cou ou le décolleté.

Tout produit contenant des antioxydants, des émollients, des ingrédients réparateurs la peau et des ingrédients anti-inflammatoires fera des merveilles lorsqu'il est utilisé sur le contour des yeux. Ces ingrédients ne doivent pas nécessairement provenir d'un produit étiqueté comme étant une crème pour le contour des yeux, un gel, un sérum ou un baume. Ils peuvent provenir de n'importe quel hydratant à condition qu'il soit correctement formulé.

Quel que soit le produit que vous appliquez sur le contour de vos yeux, quel que soit son nom, il doit être bien formulé et adapté à votre type de peau autour des yeux. Vous préférez peut-être utiliser une crème spécifique, mais vous pouvez également appliquer votre crème hydratante pour le visage et / ou votre sérum sur le contour des yeux.

Si la peau autour de vos yeux est plus sèche que le reste de votre visage, cela ne veut pas dire pas que vous avez besoin d'une crème spécifique. Il vous suffit plutôt de traiter avec une crème hydratante pour le visage plus émolliente et sans parfum. Un sérum bien formulé est une autre bonne option pour votre contour des yeux (il n'a pas besoin d'être étiqueté "crème pour le contour des yeux"). Il en va de même pour les gels ou les sérums.

Mythe : Il existe un produit qui élimine les rides

Réalité : Malheureusement, il n'y a pas de potion magique ou de combinaison de produits quelle que ce soit la gamme de prix qui puisse vraiment faire disparaître les rides ou les empêcher de se former. L'utilisation quotidienne d'un écran solaire bien formulé (et ne jamais bronzer) sont les deux meilleures choses que vous pouvez faire, mais il y a bien d'autres solutions !

Les rides que vous voyez (à ne pas confondre avec les ridules causées par la sécheresse, auxquelles on peut remédier avec une bonne crème hydratante) sont le résultat d'une accumulation de dommages liés au soleil et de la dégradation inévitable de la structure de soutien naturel de votre peau. Rien ni personne ne peut remplacer ce que font les chirurgiens plasticiens et les dermatologues. Il y a littéralement des milliers de produits anti-rides vendus et nous en achetons presque plus que n'importe quel autre produit de beauté. Malgré cette surconsommation de produits, les chirurgiens plasticiens et les dermatologues ne vont pas faire faillite.

Mythe : Les produits chers sont meilleurs que les produits bon marché

Réalité : Il existe de bons et de mauvais produits dans toutes les catégories de prix. Tout dépend d'abord de la formulation.

Le montant que vous dépensez pour vos produits de soin de la peau n'a rien à voir avec la qualité des formules. Un savon onéreux d'Erno Laszlo n'est pas meilleur pour votre peau qu'un savon Dove (considérant que les deux conviennent à tous les types de peaux et sont non-irritants et desséchant). Une lotion tonique non-irritante de Neutrogena sera tout indiquée pour la peau, voire même plus, que le même produit chez Chanel ou La Prairie. N'importe quelle lotion tonique non-irritante sera toujours meilleure pour la peau, qu'une lotion qui contient de l'alcool, de la menthe poivrée, du menthol, des huiles essentielles, de l'eucalyptus, du citron ou tout autre ingrédient irritant, quelque soit le prix ou le discours. Il existe une multitude de produits onéreux qui ne sont en fait que de l'eau et de la cire et des produits bon marché mais brillamment formulés. Dépenser moins n'abîmera pas votre peau et dépenser plus ne l'aidera pas mieux non plus. C'est la formulation qui importe, pas le prix.

Mythe : L'huile minérale est le pire ingrédient de soins de la peau

Vérité : Cette fausse information récurrente et ridicule sur l'huile minérale et la vaseline est exaspérante parce qu'elle est inexacte.

Bien que l'huile minérale provienne du pétrole brut, cette huile est aussi naturelle que toute autre substance dérivée de la terre. De plus, de nombreux ingrédients d'origine peu respectable, sont néanmoins inoffensifs et totalement sûrs. Le sel en est un parfait exemple. Le sel de table commun est du chlorure de sodium, composé de sodium et de chlorure, mais le sel n'a pas les propriétés caustiques du chlorure (une forme de chlore) ni l'instabilité explosive du sodium pur. L'huile minérale est en fait un excellent ingrédient pour les peaux sèches !

Mythe : Les ingrédients naturels sont meilleurs que les ingrédients synthétiques

Réalité : Quelle que soit l'origine de cette idée préconçue, ce n'est pas vrai. Il n'y a aucun fait ou légitimité scientifique qui soutient cette croyance.

Non seulement la définition de "naturel" est floue, mais le terme est si peu réglementé, que toute entreprise de cosmétiques peut l'utiliser pour lui faire dire de ce terme ce qu'il veut. Ce n'est pas parce qu'un ingrédient pousse hors du sol ou qu'il se trouve dans la nature qu'il est automatiquement bon pour la peau, et l'inverse est également vrai. Le fait qu'un ingrédient synthétique ne le rend pas obligatoirement mauvais.

Mythe : Les produits sont bons quand ils rafraîchissent ou picotent la peau

Réalité : Cette sensation est un message de votre peau qui vous dit qu'elle est plutôt irritée.

Cette sensation familière de picotement est une réponse de votre peau qui réagit à l'irritation, entraînant une inflammation. Les produits qui déclenchent cette sensation peuvent réellement endommager le processus de guérison de votre peau, aggraver les cicatrices, provoquer la dégradation du collagène et de l'élastine et augmenter la croissance des bactéries qui causent les boutons. Des ingrédients tels que le menthol, la menthe poivrée, le camphre et la menthe sont en fait des contre-irritants, utilisés pour induire une inflammation locale dans le but de lutter contrer celle des tissus profonds ou adjacents. En d'autres termes, ils remplacent un type d'inflammation par un autre, ce qui n'est jamais bon pour la peau. L'irritation ou l'inflammation, quelle qu'en soit la cause et la manière dont elle se produit, altère la réponse immunitaire et cicatrisante de la peau. Et bien que votre peau ne le montre pas ou ne réagisse pas de manière irritée, si vous appliquez des irritants sur votre peau, les dommages sont toujours en cours et se poursuivent, de sorte qu'ils s'accumulent avec le temps.

Mythe : Les points noirs sont dûs à la saleté et peuvent être enlevés

Réalité : Les points noirs peuvent altérer l'aspect de la peau, mais ne sont pas liés à la saleté.

Des points noirs se forment lorsque les hormones produisent trop de sébum. Les cellules mortes encombrent la peau, les pores sont perturbés ou difformes et la voie de sortie de sébum est bloquée, créant ainsi un bouchon. Quand ce ce bouchon s'approche de la surface de la peau, le mélange de sébum et de débris cellulaires s'oxyde et devient, vous l'aurez deviné, noir. Mais vous ne pouvez pas éliminer les points noirs, du moins pas complètement. L'utilisation d'un gommage abrasif supprime la partie supérieure du point noir, mais ne fait rien pour traiter la cause sous-jacente. Ils réapparaissent donc encore pour longtemps. Au lieu d'un gommage, essayez d'utiliser un produit BHA (acide salicylique) bien formulé. L'acide salicylique exfolie l'intérieur de la paroi des pores, dissolvant le sébum et les cellules mortes de la peau qui conduisent à des points noirs constants. Paula's Choice propose une large sélection de produits BHA pour aider à éliminer les points noirs et offrir de nombreux autres avantages.

Mythe : Les peaux grasses peuvent être contrôlées avec les bons produits

Réalité : Peut-être, mais pour le moment il ne s'agit que de conjectures, impliquant un processus extrêmement compliqué et difficile à comprendre.

La production de sébum est déclenchée principalement par les androgènes et les œstrogènes (hormones mâles et femelles, respectivement), et la modification de la production hormonale par voie topique n'est pas possible dans le domaine des cosmétiques. Cependant, la glande sébacée elle-même produit également des androgènes actifs, ce qui peut augmenter l'excrétion de sébum. Il arrive que les signaux cutanés sensibles au stress (pensez à l'inflammation et à l'irritation de la peau) entraînent la production et la libération d'androgènes et provoquent une production de sébum plus importante, obstruant les pores. Cela rend l'irritation et l'inflammation néfastes pour la peau, mais n'affecte pas la production d'hormones à l'intérieur du corps.

Mythe : Quand on a une peau sèche, il faut boire plus d'eau

Réalité : Ironiquement, la cause de la peau sèche n'est pas un simple problème d'hydratation. Et, étonnamment, boire plus d'eau ne rendra pas la peau sèche plus belle.

Les études comparant la teneur en eau des peaux sèches à celle des peaux normales ou grasses ne révèlent de différence statistiquement significative. Et apporter plus d'hydratation à la peau n'est pas nécessairement une bonne chose. En fait l'excès d'hydratation est tout aussi mauvais. Car il perturbe la barrière cutanée (la matrice intracellulaire) en décomposant les substances qui permettent aux cellules de la peau de fonctionner normalement et en bon état. Alors, comment a t-on la peau sèche ?

Mythe : Les crèmes hydratantes que l'on applique la nuit doivent être étiquetées "crèmes de nuit"

Réalité : La SEULE différence entre une crème hydratante de jour et de nuit est que la version de jour doit offrir une protection solaire SPF 30 ou plus.

Ce que vous entendez souvent dire des vendeurs de cosmétiques, c'est que la peau a besoin d'ingrédients différents la nuit et le jour. Ils affirment généralement que la peau se répare mieux la nuit, et a donc besoin de plus d'ingrédients "nourrissants" pour l'aider dans son processus de renouvellement nocturne. Et bien, laissez-nous vous dire : si tel est le cas, il n'existe rien de semblable. La peau se répare et produit des cellules cutanées à chaque nanoseconde du jour et de la nuit. Aider la peau à le faire de la manière la plus saine possible ne change pas en fonction de l'heure de la journée.

Mythe : La peau s'habitue aux produits utilisés qui perdent à la longue leur efficacité.

Réalité : La peau ne s'adapte pas plus aux produits de soin que votre corps ne s'adapte à une alimentation saine.

Si les épinards et les raisins sont sains pour vous, ils sont toujours sains et ils continuent d'être sains, même si vous les mangez tous les jours. Il en va de même pour votre peau. Tant que vous appliquez ce qui est bon pour elle (et en évitant les sources externes négatives telles que l'exposition au soleil non protégée), elle reste saine. Votre peau peut se dégrader si vous utilisez des produits contenant des ingrédients irritants ou desséchants. Si vous passez ensuite à des produits correctement formulés, l'amélioration sera d'autant plus impressionnante.

Mythe : Il faut utiliser des produits que nous aimons, peu importe ce qu'ils contiennent.

Réalité : Beaucoup de gens ont des problèmes avec leur peau car ils utilisent des produits inadaptés.

Par exemple, vous voulez un bronzage, qui peut provoquer cancers de la peau, rides et décolorations cutanées. Vous voulez peut-être fumer des cigarettes, qui vont provoquer dégradation du collagène et croissances de cellules cutanées malsaines et mal formées. De même, vous pouvez utiliser une crème hydratante de jour sans écran solaire ; elle laissera votre peau sans défense au soleil. Vous pouvez aimer cet hydratant emballé dans un pot, mais nous savons qu'au contact de l'air antioxydants, extraits de plantes, vitamines etc se détériorent.

service consommateur

Avez-vous besoin d'aide pour trouver les produits qui conviennent à votre type de peau ? Notre équipe du Service Consommateur, composée d'experts produits et soin de la peau, est là pour vous aiguiller vers la plus belle peau de votre vie.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et bénéficiez de 5€ de réduction sur votre prochaine commande.