La vérité sur 20 mythes beauté

Dans les pages de votre magazine de mode préféré ou au hasard des blogs beauté sur Internet, vous avez probablement déjà lu une quantité incroyable de conseils. Mais aussi étonnant que cela puisse paraître, l'immense majorité d’entre eux sont soit inexacts, soit complètement faux ! « Vous avez la peau sèche ? Buvez plus d’eau ! », « Votre peau picote ? C’est que le produit marche ! » Ces conseils vous disent quelque chose ? Dans l’article ci-dessous, Paula Begoun et notre équipe Recherche et Formation vous dévoilent la vérité sur ces mythes et vous expliquent ce qui marche vraiment.

prévention des points noirs

Mythe : Un contenant transparent ou en verre convient parfaitement. L’emballage n’a aucune importance, seul compte le produit à l’intérieur.

Réalité : L’emballage est une composante essentielle des soins cosmétiques. S’il laisse passer l’air et la lumière, l’efficacité des ingrédients clés qu’il renferme peut diminuer beaucoup plus vite.

Mieux vaut opter pour des soins cosmétiques contenant des ingrédients bioactifs contenus dans des packagings hermétiques ou permettant d’éviter au maximum le contact avec l’air ou les doigts, opaques ou recouverts d’un film anti-UV pour les protéger de l’air et de la lumière.

Mythe : Certains ingrédients de soins de la peau sont plus efficaces la nuit, car c’est pendant le sommeil que la peau se régénère de façon optimale.

Réalité : La peau est en permanence en mode « réparation », et les recherches ont montré que cette faculté de réparation est optimale pendant les périodes d’activité, dans la journée, plutôt que pendant les périodes de repos.

Selon ces recherches, le meilleur moment pour que la peau ou le corps se régénère est pendant la journée, quand l’organisme est actif, en mouvement. La circulation sanguine, l’oxygénation, le renouvellement cellulaire et les autres fonctions vitales sont ainsi mieux stimulées, ce qui contribue aux processus d’entretien et de régénération dans leur ensemble.

Votre peau est réceptive à de nombreux ingrédients et bénéficie de leur action quel que soit le moment de la journée. Votre peau se moque que ce soit le jour ou la nuit, alors utilisez produits et ingrédients selon leur efficacité pour votre routine. Seule exception à la règle, l’écran solaire, qui pour des raisons évidentes n’est nécessaire que pendant la journée.

Mythe : Appliquer une crème pour le visage en massant vers le haut et réaliser des exercices spéciaux pour le visage aide à « lifter » la peau et à prévenir le relâchement.

Réalité : Quand vous faites bouger votre peau (vers le haut ou vers le bas), vous étirez les fibres d’élastine et de collagène qui soutiennent la peau et vous entraînez son relâchement prématuré, comme quand vous réalisez des exercices pour le visage.

Plus vous faites bouger votre peau, plus vous étirez et brisez les fibres d’élastine et de collagène qui soutiennent naturellement la peau, ce qui entraîne un relâchement prématuré. La gravité et l’âge se chargent déjà de tirer votre peau vers le bas ; inutile de les aider à accélérer les choses !

Les études qui se sont penchées sur les résultats des exercices pour le visage montrent une légère amélioration subjective sur certains signes de l’âge, mais ces études ne portent que sur une courte durée (quelques semaines à quelques mois), et ne mesurent donc pas les changements qui se produiraient si une telle pratique était poursuivie de façon régulière pendant plusieurs années.

Mythe : Il ne faut jamais percer un bouton.

Réalité : Un bouton correctement percé est un bouton qui partira plus vite !

Le conseil standard qui consiste à ne jamais percer un bouton est un conseil erroné : non seulement il est tout à fait possible de le faire sans danger, sans abîmer la peau ni former une croûte, mais en libérant la pression d’un bouton rempli à bloc, vous évacuez toute cette substance néfaste pour la peau qui restait bloquée à l’intérieur. Il faut bien sûr toujours prendre soin de ne pas abîmer la peau, et donc procéder avec une attention extrême. Il est essentiel d’agir au bon moment, c’est-à-dire quand le bouton est prêt à être libéré de son contenu. Vous saurez que le moment est venu quand vous remarquerez une petite pointe blanche à la surface du bouton, qui commencera à être légèrement gonflé. Procédez alors aussi délicatement que possible.

Mythe : Un produit de beauté « clean » est forcément naturel et sans risque.

Réalité : Comme il n’existe aucune définition réglementaire de ce qu’est un produit de beauté « clean », chacun est libre d’utiliser sa propre définition. Un bon soin de la peau est avant tout un cocktail d’ingrédients bien pensés, à la fois sans risque et efficace.

La réalité est beaucoup plus nuancée que de croire que tout ce qui est naturel est forcément bon, et que tout ce qui est chimique / synthétique est forcément mauvais. La « beauté clean » ne devrait jamais opposer ingrédients de synthèse et ingrédients d’origine naturelle. Un ingrédient de synthèse peut tout à fait être efficace, sans risque et respectueux de l’environnement, tandis qu’un ingrédient naturel peut être nocif, inefficace et néfaste pour l’environnement. Qu’ils soient présentés comme « clean » ou autre appellation similaire, ce qui importe le plus est que tous vos produits de soins de la peau contiennent le mélange le plus efficace d’ingrédients naturels non irritants et une sélection bien pensée d’ingrédients de synthèse efficaces et sans risque.

Mythe : L’acné des adultes est différente de l’acné des adolescents.

Réalité : Les causes d’une peau à tendance acnéique (et les facteurs susceptibles de l’aggraver ou de la prolonger) sont les mêmes pour les adolescents et les adultes. Les facteurs qui aident à contrôler et à guérir une peau à tendance acnéique sont également les mêmes quel que soit votre âge.

Il n’existe aucune étude montrant qu’une peau à tendance acnéique soit physiologiquement différente chez un adulte et chez un adolescent. Les idées fausses qui entourent cette croyance viennent du fait que de nombreux adultes souffrant d’une peau à tendance acnéique pensent que les produits destinés à leur type de peau sont conçus pour les adolescents et n’agiront donc pas sur la cause profonde de leur peau à tendance acnéique adulte. Les recherches ne vont cependant pas dans ce sens.

Mythe : Les écrans solaires à SPF très élevé offrent une protection exponentiellement meilleure.

Réalité : Les écrans solaires à SPF supérieur à 50 ont leur place, mais ne leur accordez pas une confiance démesurée. En réalité, selon des tests réglementaires, un SPF 100 ne bloque que 3% de rayons UVB en plus qu’un SPF 30. Et un SPF ne tient compte que des rayons UVB ; il ne donne aucune information sur les rayons UVA, qui sont à l’origine du vieillissement cutané et jouent un rôle dans le cancer de la peau.

Pour mieux comprendre :

SPF signifie Sun Protection Factor (« Facteur de protection solaire »). Le chiffre représente une mesure temporelle de la protection UVB apportée par un écran solaire lorsqu’on l’applique généreusement sur la peau. Un SPF 15 protège la peau de 93% des rayons UVB, un SPF 30 en bloque environ 97%, un SPF 50 en bloque 98% et un SPF 100 en bloque 99%, si l’on se fie aux tests réglementés.

Comment savoir si un écran solaire protège contre les rayons UVA ? C’est là qu’intervient la notion de protection à large spectre. Pour pouvoir afficher cette allégation, la formule d’un écran solaire doit réussir ce qu’on appelle le test de longueur d’onde critique.

Point très important : pour obtenir la protection indiquée par le SPF, il est essentiel d’appliquer suffisamment d’écran solaire. D’innombrables études menées partout dans le monde montrent invariablement que les gens ont tendance à ne pas utiliser suffisamment d’écran solaire, appliquant souvent moins de la moitié de la quantité nécessaire pour obtenir le SPF officiel du produit.

Mythe : Utiliser un écran solaire tous les jours entraîne une carence en vitamine D.

Réalité : Les effets d’un écran solaire sur le taux de vitamine D sont considérés comme minimes pour la plupart des gens. De manière ironique, l’absence d’écran solaire et le bronzage peuvent entraîner une carence en vitamine D.

La vérité est que nous sommes tous à risque de développer une carence en vitamine D, que nous ayons la peau claire ou plus foncée. Même ceux qui vivent dans un climat ensoleillé et sont à l’extérieur toute l’année sont concernés. Faire l’impasse sur l’écran solaire comporte beaucoup plus de risques que de bénéfices. Choisir cette option dans l’espoir d’augmenter son taux de vitamine D n’aurait donc aucun sens. Les impacts sur votre apparence et potentiellement sur votre santé à court et long terme seraient négatifs. Le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Mythe : Les produits chimiques sont mauvais pour la peau, il faut choisir des cosmétiques « sans produits chimiques ».

Réalité : Tous les ingrédients cosmétiques, même les ingrédients naturels, sont des substances chimiques. De l’air que nous respirons à la mer, aux plantes, aux vêtements ou au corps humain lui-même, tout est fait de substances chimiques ou fonctionne grâce à des réactions chimiques.

Il faut arrêter d’avoir une vision négative de l’expression « produits chimiques », car la vérité est qu’il existe de bons et de mauvais produits chimiques, tout comme il existe de bons et de mauvais ingrédients pour la peau. Sans produits chimiques, nous n’aurions pas d’ingrédients pour nos soins de la peau !

La réalité est même plus nuancée : de bons produits chimiques peuvent avoir un effet négatif si on les utilise en trop grande quantité ou de manière incorrecte, ou si on y est trop exposé (boire trop d’eau peut par exemple être mortel). De nombreuses substances chimiques à la mauvaise réputation sont en réalité parfaitement sans risque si on les utilise dans les quantités généralement utilisées, une vérité qui vaut pour de nombreux ingrédients cosmétiques tels que les parabènes, les acrylates, les PEG et les ingrédients des écrans solaires. Le dosage a une grande importance.

Mythe : Une routine de soin minimaliste est ce qu’il y a de mieux

Réalité : Une routine minimaliste peut fonctionner pour certaines personnes. Mais si vous avez plusieurs problèmes de peau, ou des problèmes récalcitrants comme des rides, des ridules, des pores dilatés ou bouchés, un teint irrégulier, une peau à tendance acnéique, une rosacée, de la séborrhée, une peau grasse ou des problèmes d’hyperpigmentation, de peau relâchée ou autres, des soins minimalistes ne suffiront pas, et vos problèmes ne feront que s’accentuer.

Il peut être difficile de s’y retrouver dans les routines de soin, surtout si vous débutez en soins cosmétiques. Devoir enchaîner moins d’étapes matin et soir est certes une perspective séduisante, mais tout le monde n’y trouvera pas son compte. Pour beaucoup de personnes, il en faut plus. Comme souvent en matière de soins de la peau, il n’existe pas de solution universelle. Même si les routines de soin minimalistes sont à la mode et peuvent donner de bons résultats pour certaines personnes, il faut avant tout prendre en considération vos problèmes et objectifs personnels, puis élaborer une routine de soin adaptée. N’oubliez pas non plus de tester et d’expérimenter différentes solutions pour trouver celle qui donnera les meilleurs résultats.

Mythe : L’ordre dans lequel on applique ses produits de soins de la peau n’a aucune importance.

Réalité : Pour les étapes clés au début et à la fin de votre routine, il est très important d’appliquer les produits dans un certain ordre. Et pour les produits à appliquer entre-deux, il existe une règle simple.

Pour n’importe quelle routine de soin, la règle standard est d’abord de nettoyer la peau, puis d’appliquer un toner, puis un exfoliant sans rinçage à base d’AHA ou BHA. Une fois ces étapes réalisées, appliquez les autres produits de votre routine de soin par ordre de consistance, du moins épais au plus épais. Le dernier produit à appliquer pour la journée est toujours l’écran solaire (à l’exception du maquillage, il ne faut rien appliquer par-dessus l’écran solaire).

Le soir, vous pouvez terminer par un hydratant visage et une crème pour le contour des yeux si vous le souhaitez, mais si vous avez la peau grasse, vous estimerez peut-être que l’hydratation apportée par les produits destinés à traiter vos problèmes de peau, un sérum par exemple, est suffisante. Si vous prévoyez d’utiliser un masque visage à laisser poser toute la nuit, appliquez-le en dernier dans votre routine du soir.

Mythe : Boire plus d’eau est la solution pour ne plus avoir la peau sèche.

Réalité : Les études montrent que boire plus d’eau a peu, voire pas du tout d’impact visible sur les peaux sèches.

Une seule étude suggère que le fait de boire plus d’eau pourrait avoir un très faible impact positif pour les peaux sèches, mais environ quatre litres d’eau ont été nécessaires pour voir une amélioration (et quatre litres, c’est deux fois plus que les huit verres d’eau généralement recommandés !). Mais le plus important est que l’amélioration constatée était si minime qu’elle passerait le plus souvent inaperçue dans la vie réelle, à moins que la personne soit en état de déshydratation. Et dans ce cas, une consommation d’eau normale (et non excessive) serait probablement suffisante pour que sa peau s’améliore.

Que faire alors ? Appliquer des ingrédients régénérants comme les céramides, l’acide hyaluronique, les acides gras oméga, la lécithine, les électrolytes, le niacinamide, les huiles végétales non parfumées et la glycérine.

Mythe : Une peau grasse ne vieillit pas aussi vite qu’une peau sèche

Réalité : L’excès de sébum peut rendre les rides et ridules légèrement plus discrètes, mais cela ne détermine pas à quelle vitesse la peau vieillit, et cela ne protège pas non plus contre les signes prématurés de l’âge.

Quel que soit votre type de peau, l’exposition solaire non protégée (facteur le plus aggravant), la génétique, les mouvements répétés du visage (et le fait de tirer sur la peau), la santé, le mode de vie, la gravité et autres jouent tous un rôle dans le rythme de vieillissement de la peau. Les recherches montrent qu’il est important d’être aussi doux que possible avec sa peau. N’oubliez pas non plus de faire chaque jour le plein d’antioxydants, des ingrédients régénérants et apaisants pour votre peau. Et surtout, appliquez tous les jours un écran solaire à large spectre SPF 30 ou plus en quantité généreuse ; il sera votre meilleure allié pour lutter contre les signes de l’âge.

Mythe : Ressentir des picotements ou une sensation de fraîcheur montre que le produit fonctionne.

Réalité : Si des picotements brefs, pendant quelques secondes tout au plus (comme ceux que l’on peut ressentir avec un exfoliant sans rinçage) ne sont pas problématiques, il n’en est pas de même si la sensation de fraîcheur ou de picotements dure plus longtemps, car cela signifie que votre peau essaie de vous faire comprendre que le produit ne l’aide pas, mais l’irrite.

Il peut arriver que certaines personnes ressentent de légers et brefs picotements avec des concentrations plus fortes d’ingrédients exfoliants comme l’acide glycolique. Si la sensation est brève (quelques secondes) et légère, pas d’inquiétude. Pourquoi ? Parce que, parfois, la peau réagit initialement ainsi à un ingrédient bioactif. Dans le cas des acides exfoliants, les bénéfices l’emportent sur la brève irritation ressentie.

Cette sensation disparaîtra idéalement une fois la peau habituée à l’ingrédient exfoliant. Si la sensation perdure ou s’intensifie, il est préférable d’arrêter d’utiliser le produit, qui est peut-être trop puissant pour votre peau.

Parmi les ingrédients le plus souvent associés à une sensation de fraîcheur ou de picotements sur la peau, on trouve notamment l’alcool dénaturé ou SD, le menthol, le lactate de menthyle, l’huile de menthe poivrée, le camphre et l’eucalyptus. Évitez les produits contenant ces ingrédients, surtout s’ils font partie des premiers de la liste.

Mythe : Les cernes, surtout ceux ayant une origine génétique, peuvent être corrigés avec la bonne crème pour le contour des yeux

Réalité : Il est très difficile de se débarrasser des cernes, et encore plus si le problème est d’origine familiale. Si vos cernes sont d’origine génétique, une crème pour le contour des yeux ne pourra pas faire grand-chose, mais le laser et certaines procédures cosmétiques correctrices pourront peut-être vous aider.

Certains cernes répondent bien à des ingrédients comme le niacinamide, le rétinol, la vitamine C et l’acide azélaïque. Utiliser un exfoliant sans rinçage à base d’acide alpha-hydroxylé ou bêta-hydroxylé et, bien sûr, l’application quotidienne d’un écran solaire minéral peuvent aussi avoir un effet positif. Mais si vous êtes génétiquement ou physiologiquement prédisposé.e aux cernes, des soins cosmétiques seuls ne seront pas suffisants pour en résoudre les causes profondes.

Mythe : Il ne faut pas utiliser de produits pour la peau ou les cheveux qui contiennent des sulfates, des parabènes ou des huiles minérales, car tous ces ingrédients sont dangereux pour la santé.

Réalité : Les sulfates, les parabènes et les huiles minérales sont d’excellents ingrédients pour les soins de la peau. Malgré leur efficacité et leur innocuité prouvées par des dizaines d’années de recherches, ils continuent à être injustement accusés et dénigrés. À chaque fois que le procès d’intention qui leur est fait semble sur le point de s’apaiser, les choses s’emballent à nouveau, souvent avec de nouvelles informations trompeuses.

Les parabènes sont des conservateurs de qualité alimentaire que l’on trouve aussi à l’état naturel dans des végétaux comme la framboise, la cerise, la carotte et les oignons. Les huiles minérales sont des huiles incolores et inodores considérées comme totalement inoffensives et sans risque sur la peau.

Mythe : Les ingrédients chimiques des écrans solaires sont mauvais pour la peau

Réalité : Les actifs « chimiques » des écrans solaires ne sont pas en soi mauvais pour la peau. Eux aussi illustrent cette situation où des ingrédients « chimiques » (de synthèse) sont vus de manière négative, alors que les recherches sont unanimes quant au fait que les rayons UV du soleil sont le vrai danger. Tout ce que vous pouvez mettre en place pour protéger votre peau du soleil la protégera du vieillissement prématuré et diminuera le risque de cancer.

Techniquement, tous les ingrédients des écrans solaires (et plus généralement tous les ingrédients cosmétiques, quelle que soit leur origine) sont considérés comme des « substances chimiques ». Il existe deux principaux types d’ingrédients pour les écrans solaires : les ingrédients minéraux et non minéraux. Les ingrédients minéraux des écrans solaires sont par exemple l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane. Les actifs non minéraux des écrans solaires, comme l’oxybenzone et l’octinoxate, sont souvent désignés comme « chimiques ». Un terme plus adapté pour ces écrans solaires non minéraux serait « de synthèse », car ils sont fabriqués en laboratoire et sont 100% efficaces et sans risque si on respecte l’utilisation prévue.

Mythe : Il faut choisir soit un exfoliant BHA, soit un exfoliant AHA. Il ne faut jamais les utiliser ensemble.

Réalité : Certaines personnes peuvent utiliser les AHA et les BHA ensemble et obtenir d’excellents résultats, soit en les alternant soit en les appliquant simultanément.

Il n’est pas forcément nécessaire d’utiliser un exfoliant AHA et un exfoliant BHA ensemble, mais vous pouvez parfaitement le faire ; le plus important est de tester et d’expérimenter pour trouver la méthode d’application qui vous convient le mieux. La principale raison pour utiliser simultanément des exfoliants AHA et BHA est à chercher du côté de votre peau : a-t-elle oui ou non besoin d’une exfoliation plus forte ? La réponse peut être oui si vous présentez des signes avancés de dommages dus au soleil, des rides profondes, des pores obstrués tenaces, des irrégularités ou une peau durablement terne et squameuse.

Mythe : Faire régulièrement des soins du visage professionnels est indispensable pour prendre soin de sa peau au mieux

Réalité : Faire régulièrement des soins du visage n’est pas indispensable pour obtenir une plus belle peau ; cela peut même souvent être une perte de temps et d’argent. Les soins du visage qui utilisent des produits à base d’ingrédients irritants et fortement parfumés, qui tirent sur la peau, utilisent des appareils qui abîment la barrière cutanée ou utilisent la vapeur sur la peau sont particulièrement problématiques.

La vérité est que vous pouvez obtenir chez vous une peau nette, d’apparence saine et éclatante en utilisant régulièrement des produits bien formulés adaptés à votre type de peau et à vos préoccupations. Cet objectif va de pair avec une attitude responsable face au soleil au quotidien. Même si les soins du visage peuvent être relaxants et, entre de bonnes mains, donner certains résultats notables à court terme, ils ne sont absolument pas obligatoires pour une belle peau à long terme.

Mythe : Il ne faut pas appliquer le niacinamide en même temps que la vitamine C ou le rétinol

Réalité : Le rétinol, la vitamine C et le niacinamide peuvent être utilisés simultanément sans problème. L’utilisation de ces trois produits crée même une synergie qui permet d’optimiser les résultats.

Bien que ces ingrédients « superstars » soient extrêmement efficaces seuls, les recherches ont montré que l’association du niacinamide et du rétinol peut aider à garder une peau apaisée et renforcer sa tolérance pendant que le rétinol agit pour lutter contre les rides. Ces deux ingrédients ont une action différente mais complémentaire pour atténuer les signes de l’âge tout en agissant sur d’autres problèmes comme les pores élargis et le teint irrégulier. L’utilisation combinée du niacinamide et de la vitamine C est également sans risque, que vous les utilisiez dans le même produit ou dans des produits différents appliqués l’un après l’autre.

Dès que vous incorporez de nouveaux ingrédients actifs ou que vous combinez des formules avancées, mieux vaut les intégrer petit à petit dans votre routine. Tant que votre peau les tolère bien, vous pouvez augmenter la fréquence d’utilisation comme vous le souhaitez.

Newsletter

Vous souhaitez recevoir des astuces et conseils beauté, et des offres exclusives ?

Inscrivez-vous à notre newsletter et devenez membre Paula's Choice.
Vos avantages :
+ un cadeau de bienvenue
+ des offres exclusives
+ des conseils beauté
+ un cadeau d'anniversaire

Adresse E-mail* :


*Seulement valable pour de nouvelles inscriptions. Dès 25€ d'achat.

service consommateur

Avez-vous besoin d'aide pour trouver les produits qui conviennent à votre type de peau ? Notre équipe du Service Consommateur, composée d'experts produits et soin de la peau, est là pour vous aiguiller vers la plus belle peau de votre vie.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et bénéficiez de 5€ de réduction sur votre prochaine commande.