Soins biologiques et naturels, meilleurs pour la peau ?

Nombreux sont ceux qui croient que les ingrédients bio et naturels sont meilleurs pour la peau. Mais en réalité, cette certitude ne repose sur aucun fait scientifique. Beaucoup sont mêmes mauvais pour la peau ! « Prenons le sumac grimpant par exemple, explique le Dr. Hartman. Que du naturel, mais rien de bon à l'intérieur ! » On les retrouve souvent dans des produits qui affirment être meilleurs ou plus sûrs parce que naturels ou biologiques. En parallèle, de nombreux ingrédients naturels utilisés en cosmétique sont intéressants. Il faut simplement savoir lesquels le sont et lesquels peuvent au contraire endommager la peau.

À l'inverse, ce n'est pas parce qu'un ingrédient est d'origine synthétique qu'il est nécessairement mauvais pour la peau. Là encore, il y a du bon et du moins bon.

Les ingrédients bio et naturels sont-ils meilleurs pour la peau ?

Sommaire :

  • Est-ce que les soins naturels sont vraiment meilleurs ?
  • Quels sont les inconvénients des soins naturels ?
  • Quels sont les meilleurs ingrédients naturels ?
  • L'importance du packaging

Est-ce que les soins naturels sont vraiment meilleurs ?

Comme dit précédemment, il existe de nombreux ingrédients naturels bons pour la peau, simplement ils ne sont pas meilleurs par essence. Paula's Choice a toujours intégré dans ses formules des ingrédients naturels dont la recherche a pu prouver qu'ils étaient bons pour la peau. Nous évitons d'intégrer ceux qui sont davantage sujets à controverse pour ne vous offrir que le meilleur. C'est précisément la bonne manière d'aborder la cosmétique naturelle, ce que font les meilleures entreprises du secteur.

Nous ne sommes pas les seuls à nous inquiéter de cette idée fausse qui circule selon laquelle naturel = meilleur. Le Dr. Linda M. Katz, Directrice du Bureau des cosmétiques et colorants de la FDA (l'administration américaine chargée de la surveillance des denrées alimentaires et des médicaments) précise que « les consommateurs ne devraient pas partir du principe qu'un ingrédient dit biologique ou naturel est par essence plus sûr que sa version synthétique. En réalité, les ingrédients "naturels" sont contaminés bien plus facilement que ceux dits synthétiques » (source : New York Times, 1er novembre 2007). Le Dr Hartman rappelle aussi que « l'utilisation du terme "naturel" n'est pas clairement encadré et ne possède à ce jour pas de définition précise. Ainsi, lorsque ce terme est apposé sur des cosmétiques, sachez que ceux-ci n'ont pas eu à répondre à des normes précises. C'est juste un moyen d'attirer le consommateur. »

Joan Shaffer, porte-parole du département de l'Agriculture des États-Unis, ajoute que « les gens ne devraient pas voir les sigles indiquant que les produits sur lesquels ils sont apposés sont d'origine biologique comme la preuve que ceux-ci sont nécessairement plus efficaces ou meilleurs pour la peau. Le National Organic Program américain (responsable de l'attribution du label bio aux États-Unis) est un programme de marketing, pas de sécurité. Prenons l'exemple du gâteau au chocolat : il a beau être naturel et/ou bio, ça ne veut pas pour autant dire qu'il est meilleur ou plus intéressant sur le plan nutritionnel. » (source : www.ams.usda.gov/nop/FactSheets/Backgrounder.html)

Quels sont les inconvénients des soins naturels ?

De nombreux ingrédients naturels et bio utilisés en cosmétique peuvent, au fur et à mesure des applications, sensibiliser la peau. Certains s'avèrent même particulièrement agressifs voire déclenchent des réactions allergiques. Le mieux est donc d'apprendre à y voir plus clair pour éviter de faire les mauvais choix en termes de cosmétiques et prendre le plus grand soin de votre peau.

Les ingrédients réputés irritants, qu'ils soient naturels ou synthétiques, altèrent et dégradent la peau de bien des manières. Appliqués régulièrement, ils empêchent la peau de se renouveler et réduisent de manière significative ses capacités à se défendre contre les agressions extérieures. C'est particulièrement le cas des parfums, parfois regroupés sous l'appellation d'huiles essentielles, ce qui peut porter à confusion.

Tous les parfums, qu'ils soient d'origine naturelle ou synthétique, endommagent la peau. Si les huiles essentielles peuvent être très agréables sur le plan olfactif, elles sont à bannir pour la peau. Nous sommes souvent étonnés (et consternés) de voir à quel point de très nombreux produits naturels sont de véritables eaux de Cologne déguisées en crèmes hydratantes, lotions ou sérums. Le plus inquiétant, c'est que la peau est particulièrement douée pour camoufler le fait qu'elle est sensibilisée. Vous pouvez tout à fait utiliser des produits qui contiennent des ingrédients problématiques mais ne pas constater pour autant de signes d'irritation cutanée, alors qu'ils sont bien présents.

De nombreux ingrédients naturels très courants peuvent s'avérer néfastes. Citons par exemple ceux issus d'agrumes, qui sensibilisent davantage la peau au soleil, déjà dangereux en soi. Bon nombre d'entre eux ont des propriétés très intéressantes (antioxydantes, par exemple), mais ils ont aussi leur part d'inconvénients. Il existe énormément d'ingrédients naturels qui n'apporteront que du positif à votre peau. Ceux-là ont toute leur place dans vos soins !

Pour vous aider à y voir plus clair, les ingrédients naturels à bannir sont les suivants :

alcool, piment de Jamaïque, extrait d'amande, angélique, arnica, huile de mélisse, balsamine, basilic, cannelle, jus ou huiles de citron, clou de girofle, fleur de trèfle, huile de coriandre, huile de graine de coton, cyprès, fenouil, aiguille de sapin, huile de géranium, pamplemousse, noix moulues, prêle des champs, huile de lavande, citron, mélisse officinale, citronnelle, citron vert, marjolaine, écorce de chêne, papaye, menthe poivrée, rose, romarin, sauge, thym, hamamélis, gaulthérie, ylang ylang

Quels sont les meilleurs ingrédients naturels ?

Après une liste aussi longue, il est alors normal de se demander quels ingrédients sont bons pour la peau. Ils sont nombreux ! Voici ceux que vous pouvez intégrer à votre routine sans risquer d'endommager votre peau :

argiles, camomille, bisabolol, algues, kaolins, acides aminés, céramides, acide hyaluronique, raisins, thé vert, chocolat, réglisse, avoine, soja, épilobe, huile de noix de coco, huile de carthame, beurre de karité, miel, mica, huile d'olive, huile de tournesol, huile d'argan, cire de carnauba, limnanthe, huile de son de riz, curcuma, huile d'églantine, huile de palme, acides gras omégas, huile de maïs, glycérine, lécithine, aloe vera, huile de jojoba, grenade, extraits d'algues, extrait de corail fouet, extrait de grande camomille, busserole, thé blanc, beurre de cacao, huile de sésame, huile de bourrache, ubiquinone, huile d'açaï, vitamine E, vitamine B3, baies de goji, extrait de cerises de café, huile d'onagre, huile de tamanu, curcumine, extrait de Chardon-Marie

L'importance du packaging

Il est important de le rappeler : en matière d'ingrédients naturels, leur conditionnement fait vraiment toute la différence ! Pensez à la durée de vie d'une salade dans votre réfrigérateur, ça vous donnera une idée d'à quel point les packagings non adaptés (pots ou flacons en verre) ne permettent pas de préserver les ingrédients naturels. Ceux-ci vont se décomposer au contact de l'air, de la lumière et de vos doigts quand vous les plongez dans le pot. Le Dr Hartman précise : « Cette oxydation est responsable de l'instabilité, du changement d'aspect et de la désactivation des ingrédients contenus dans vos soins. » Préférez donc des emballages opaques et évitez les soins en pot pour les protéger de telles expositions. Vous pourrez ainsi profiter de tous les bienfaits des ingrédients naturels dont l'innocuité pour la peau a pu être démontrée.

Sources :

1. JAMA Dermatology, septembre 2019, publication en ligne
2. Regulatory Toxicology and Pharmacology, octobre 2016, volume 80, pages 226-32
3. Contact Dermatitis, septembre 2016, numéro 3, pages 129-143 ; octobre 2013, numéro 4, pages 196-230 et février 2014, numéro 2, pages 90-97
4. Acta-Demato Venerology, juin 2016, numéro 5, pages 679-683
5. Annals of Emergency Medicine, avril 2016, numéro 4, pages 554-556
6. Cutis, octobre 2015, numéro 4, pages 269-274
7. Photochemical & Photobiological Sciences, décembre 11, numéro 1, pages 199-206
8. Food Chemistry and Toxicology, février 2011, numéro 2, pages 324-341

 
Newsletter

Vous souhaitez recevoir des astuces et conseils beauté, et des offres exclusives ?

Inscrivez-vous à notre newsletter et devenez membre Paula's Choice.
Vos avantages :
+ un cadeau de bienvenue
+ des offres exclusives
+ des conseils beauté
+ un cadeau d'anniversaire

Adresse E-mail* :


*Seulement valable pour de nouvelles inscriptions. Dès 25€ d'achat.

Produits connexes

Pour tous types de peaux
-15%
Pour tous types de peaux
Pour tous types de peaux

Sources :

  • Regulatory Toxicology and Pharmacology, October 16, volume 80, pages 226-32
  • Contact Dermatitis, September 2016, issue 3, pages 129-143; October 2013, issue 4, pages 196-230; and February 2014, issue 2, pages 90-97
  • Acta-Dermato Venerology, June 2016, issue 5, pages 679-683
  • Annals of Emergency Medicine, April 2016, issue 4, pages 554-556
  • Cutis, October 2015, issue 4, pages 269-274
  • Photochemical & Photobiological Sciences, December 11, issue 1, pages 199-206
  • Food Chemistry and Toxicology, February 2011, issue 2, pages 324-341

service consommateur

Avez-vous besoin d'aide pour trouver les produits qui conviennent à votre type de peau ? Notre équipe du Service Consommateur, composée d'experts produits et soin de la peau, est là pour vous aiguiller vers la plus belle peau de votre vie.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et bénéficiez de 5€ de réduction sur votre prochaine commande.