Relu par le Dr Joyce Park, docteur en médecine aux États-Unis

Qu’est-ce que le SPF et comment fonctionne-t-il ?

Protéger votre peau avec une crème de jour, un primer ou un fond de teint SPF 30 ou plus (ou même les trois en même temps, pour une protection optimale) est une étape essentielle au quotidien pour conserver une peau d’apparence remarquablement jeune et saine.

Que signifie « SPF » ?

Le facteur de protection solaire (Sun Protection Factor - SPF) mesure le degré de protection contre les UVB qu’apporte un produit lorsqu’il est appliqué de façon généreuse et homogène sur la peau. Le SPF ne mesure en aucun cas la protection contre les UVA. Celle-ci est mesurée avec une autre échelle, le système PA. Si vous souhaitez une protection à la fois contre les UVA et les UVB, optez pour un produit de protection solaire portant la mention « à large spectre ».

Mais comment les écrans solaires agissent-ils pour assurer cette protection ? Le fonctionnement du SPF est quelque chose de fascinant, mais qui peut aussi s’avérer déroutant en raison des nombreuses variables de l’équation. Mais avant d’en arriver là, penchons-nous un instant sur quelques éléments spécifiques aux rayons UVA et UVB.

UVA, UVB : quelle est la différence ?

Le soleil émet des rayons ultraviolets invisibles qui atteignent la surface de la Terre et abîment la peau et ce même par temps de pluie ou nuageux. Ces rayons qui impactent la peau sont les rayons ultraviolets A (UVA) et les rayons ultraviolets B (UVB).

Les UVB agissent sur la surface de la peau et sont responsables de coups de soleil, dont les effets sont visibles et se font ressentir, mais dont les dommages entraînent également l’apparition d’anomalies au niveau des cellules de la peau. Les UVA pénètrent plus profondément, détruisant tout sur leur passage, y compris les substances vitales dont la peau a besoin pour paraître jeune et en bonne santé. Les longueurs d’ondes plus courtes des UVA peuvent aussi causer des coups de soleil douloureux. UVA comme UVB jouent un rôle dans le développement de cancers de la peau.

Si les UVB sont responsables de dégâts visibles quasiment instantanément comme les rougeurs dues aux coups de soleil, les UVA provoquent un bronzage, signe de dommages sur toutes les couches de la peau. Les UVA comme les UVB sont présents toute l’année, quel que soit le temps, les UVA pouvant aussi passer à travers les vitres comme celles des voitures et des bureaux*. C’est pourquoi il est essentiel d’appliquer un écran solaire, même si vous ne passez que peu de temps en extérieur, et de choisir des produits portant la mention « à large spectre », qui signifie qu’ils protègent contre les deux types de rayons UV.

*Certaines vitres utilisées dans l’industrie automobile et dans les bureaux sont dotées d’un revêtement anti-UV, mais cela reste rare. Dans le doute, mieux vaut agir comme si toutes les vitres laissaient passer les UVA.

Il faut aussi garder à l’esprit que les UVB sont à leur intensité maximale entre 10 h 00 et 16 h 00, en altitude et plus on se rapproche de l’équateur. Les UVA sont présents tout au long de la journée à une intensité globalement stable où que vous vous trouviez dans le monde. À toute heure, si vous pouvez voir la lumière du jour, cela signifie que les UVA sont présents et abîment les peaux non protégées ! S’exposer aux rayons UV en quantité sûre et sans risque, c’est tout simplement impossible.

Comment le SPF est-il calculé ?

Avant d’expliquer la méthode utilisée pour calculer le SPF, il faut souligner que les tests réalisés pour établir les niveaux de SPF ont leurs propres limites, car ils ne correspondent pas toujours à des situations de la vie réelle. Même si les tests sont effectués sur la peau de véritables personnes, les conditions sont contrôlées et l’intensité des rayons UV est déterminée. Dans la vie réelle (et comme nous venons de l’expliquer), l’intensité des UVB varie, tandis que celle des UVA reste stable. L’intensité variable des UVB détermine le temps que mettra la peau à rougir (et donc à brûler) avec un écran solaire, quel qu’il soit.

N’oubliez pas que le facteur de protection solaire (Sun Protection Factor - SPF) ne mesure que le degré de protection contre les UVB qu’apporte un produit lorsqu’il est généreusement appliqué sur la peau : le chiffre du SPF peut aussi être trompeur, car la différence est de moins en moins importante au fur et à mesure de l’élévation du SPF. Vous voulez savoir ce que signifient les chiffres affichés sur les emballages des crèmes solaires ? Sur la base de tests réglementés :

  • Un SPF 15 protège la peau de 93% des rayons UVB
  • Un SPF 30 en bloque presque 97%
  • Un SPF 50 en bloque 98%
  • Un SPF 100 en bloque 99%

Mais voyons les choses sous un autre angle :

  • Un SPF 30 laisse passer environ 3% (1/30e) des rayons UVB
  • Un SPF 50 n’en laisse passer que 2% (1/50e)

Ce sont donc 50% d’UVB en plus qui pénètrent dans votre peau si vous utilisez un SPF 30 plutôt qu’un SPF 50. Au quotidien, la plupart des personnes s’en sortiront très bien avec un SPF 30 à 50. Si vous savez à l’avance que votre peau sera soumise au soleil intense de la mi-journée, vous pouvez appliquer un SPF plus élevé, en complément d’autres mesures de protection comme un chapeau et des vêtements anti-UV.

Mais attention, qui dit SPF très élevé dit risque accru de réaction cutanée. Et si des filtres minéraux sont utilisés pour atteindre un SPF largement supérieur à 50, le côté esthétique en pâtira probablement, avec un voile blanc du plus bel effet ! Une solution à ce problème consiste à utiliser un écran solaire teinté contenant de l’oxyde de fer pour couvrir le voile blanc.

Pendant combien de temps un SPF 50, 30 ou autre reste-t-il efficace ?

Vous voulez savoir pendant combien de temps un SPF 15, 30 ou 50 garde son efficacité ? Nous aimerions pouvoir vous répondre de façon simple et rapide. On pensait auparavant qu’une simple formule mathématique suffisait : si vous saviez que sans écran solaire votre peau commençait à rougir ou à brunir en 10 minutes maximum d’exposition au soleil, alors un SPF 15 était censé vous apporter 150 minutes de protection (10 x 15 = 150). Un SPF 30 était censé vous apporter 300 minutes, et ainsi de suite.

Nous avions l’habitude d’utiliser cette formule mathématique pour expliquer aux gens comment fonctionnait le SPF, mais ces efforts de simplification se sont en réalité avérés simplistes. Le SPF, ce n’est pas seulement le temps d’exposition de la peau aux rayons UV, mais plutôt le temps et la quantité d’exposition, c’est-à-dire l’intensité des UVB en fonction de votre emplacement dans le monde ainsi que d’autres facteurs comme la couverture nuageuse, la latitude, la saison ou encore la présence de surfaces réfléchissantes comme l’eau ou le sable à proximité.

Pour résumer, l’intensité de l’énergie solaire émise par le soleil détermine la quantité reçue par votre peau. Voici un exemple pour vous aider à mieux comprendre :

  • 1 heure à 9 h 00 du matin
  • 15 minutes à 13 h 00
  • 1 minute à 13 h 00 à haute altitude et avec la réflexion de la neige

Toutes ces situations peuvent donner la même intensité de rayonnement UV sur la peau malgré des durées d’exposition très différentes.

De quel SPF ai-je besoin ?

Pour choisir le SPF qui vous convient, il faut avant tout savoir combien de temps votre peau met à changer de couleur (soit en commençant à rougir, soit en commençant à bronzer) lorsqu’elle est exposée aux rayons UV sans protection solaire. Une fois que vous avez ce chiffre en main (vous devrez peut-être vous contenter d’une estimation), multipliez-le par le chiffre du SPF pour avoir une première idée de la durée de protection offerte par votre écran solaire dans des conditions normales.

« Conditions normales », cela veut dire la quantité et l’intensité des rayons UV que reçoit normalement votre peau. Lorsque vous savez à l’avance que votre peau va être exposée aux UV de façon plus intense et/ou prolongée, choisissez un écran solaire avec un SPF plus élevé et réappliquez-le fréquemment. Tous les filtres UV se décomposent et perdent en efficacité avec une exposition continue au soleil. Réappliquer régulièrement le produit permet de maintenir la protection solaire.

Par exemple, si votre peau change habituellement de couleur après 10 minutes d’exposition non protégée à midi, en juin, dans votre jardin, et que vous utilisez un SPF 30, il vous protègera pendant 5 heures (10 minutes x 30 = 300 minutes, soit 5 heures de protection). Si votre peau change normalement de couleur après 20 minutes d’exposition au soleil à 9 h 00, en juin, dans votre jardin, un SPF 30 vous protègera pendant 10 heures. Mais ce raisonnement ne vaut que si vous avez appliqué votre écran solaire en quantité généreuse, ce que, comme les études l’ont montré, peu de personnes font en réalité. Comme les gens appliquent en réalité beaucoup moins d’écran solaire que les quantités testées en laboratoire pour calculer le SPF, vous ne bénéficiez probablement pas du niveau de protection indiqué par le SPF sur l’étiquette.

En résumé : si vous savez que vous allez être en extérieur pendant plus longtemps que d’habitude, ou que l’ensoleillement va être plus intense dans votre région, optez pour un SPF plus élevé (minimum 30) et réappliquez-le toutes les deux heures. Envie d’en savoir plus sur la fréquence à laquelle réappliquer votre écran solaire ?

Maintenant que vous savez comment fonctionne le SPF des écrans solaires, découvrez nos conseils à connaître absolument dans nos articles sur la protection solaire.

Références de ces informations :

Photodermatology, Photoimmunology, and Photomedicine, septembre 2020, pages 351-356 ; et mai 2020, pages 192-199
Clinics in Plastic Surgery, volume 43, 2016, pages 605-610
Journal of the American Academy of Dermatology, décembre 2013, pages 867.e1-867.e14
Dermatologic Clinics, juillet 2014, pages 427-438
The Journal of Clinical and Aesthetic Dermatology, janvier 2013, pages 16-24 ; et septembre 2012, pages 18-23
Indian Journal of Dermatology, septembre-octobre 2012, pages 335-342
Journal of the American Academy of Dermatology, mai 2008, pages S149-S154

 

Vous souhaitez recevoir des astuces et conseils beauté, et des offres exclusives ?

Inscrivez-vous à notre newsletter et devenez membre Paula's Choice.
Vos avantages :
+ un cadeau de bienvenue
+ des offres exclusives
+ des conseils beauté
+ un cadeau d'anniversaire

Adresse E-mail* :


*Seulement valable pour de nouvelles inscriptions. Dès 25€ d'achat.

Produits conseillés

Pour tous types de peaux
Peau mixte, Peau grasse
Peau normale, Peau sèche
Peau mixte, Peau grasse
Pour tous types de peaux

 

service consommateur

Avez-vous besoin d'aide pour trouver les produits qui conviennent à votre type de peau ? Notre équipe du Service Consommateur, composée d'experts produits et soin de la peau, est là pour vous aiguiller vers la plus belle peau de votre vie.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et bénéficiez de 5€ de réduction sur votre prochaine commande.