La présence d'alcool dans les soins de la peau: les faits

Avec toutes les informations trompeuses que l'on peut trouver sur internet au sujet de la présence d'alcool dans les produits de soin, il n'est pas étonnant que certaines personnes adoptent l'idée que l'aclool n'est pas si mauvais pour la peau. Détrompez-vous ; les études scientifiques (et il y en a beaucoup) sont unanimes : l'alcool comme ingrédient principal dans des produits de soin de la peau constitue un problème.

Nous avons conscience de ne pas pouvoir convaincre tout le monde, mais nous espérons juste que vous ferez confiance à la Science pour abandonner les produits dans lesquels l'alcool figure en haut de la liste d'ingrédients.

Mais tout d'abord, nous devons exposer quels types d'alcool il faut éviter.

L'alcool peut-il être bon pour la peau?

Vous vous demandez certainement pourquoi tant de marques mettent de l'alcool dans leurs produits. Pas vrai ? Bien sûr, il y a quelques raisons, mais pour nous, il y en a principalement deux. Premièrement l'alcool peut donner une sensation de légèreté à des formules lourdes et épaisses, et ainsi créer une texture plus agréable.

La deuxième raison c'est que la peau est très efficace à empêcher la pénétration de certains ingrédients. Des substances protectrices de la peau (lipides, enzymes, antioxydants ) fonctionnent un peu comme des petits videurs de boîtes de nuit ; elles empêchent des ingrédients bénéfiques de rentrer. L'alcool aide ces actifs, comme la vitamine C et le rétinol à pénétrer, mais au détriment de la barrière cutanée et il détruit certains ingrédients bénéfiques.

Si l'alcool est mauvais, pourquoi est-il utilisé pour nettoyer les plaies ?

De nos jours, la plupart des professionnels de santé n'utilisent plus l'alcool pour nettoyer les plaies, ce n'est donc plus un vrai sujet. L'alcool détruit, mais en plus il est inefficace pour stériliser. Le Dermatology Clinics Journal écrit dans un rapport : "... des études ont démontré que l'alcool (alcool et antiseptiques topiques) est peu efficace pour désinfecter des plaies ouvertes. Les antiseptiques sont désactivés par la matière organique, tel que du sang coagulé, du sérum, du pus et autres corps étrangers." Même si l'alcool désinfecte la peau, et c'est pour cela que les médecins ou infirmières l'appliquent souvent sur la peau avant une injection, le fait de l'appliquer sur une plaie ouverte est douloureux. De plus en plus de professionnels préfèrent utiliser de l'eau stérile, une solution saline ou de l'iode.

Un site internet américain réputé pour les conseils médicaux, WedMD, dit la chose suivante : "appliquer de l'alcool pour nettoyer une blessure, peut endommager les tissus et retarder le processus de guérison."

Si l'alcool s'évapore rapidement, son effet de nuisance est moindre ?

Nous comprenons la logique ; si l'alcool s'évapore rapidement, il a moins de temps pour causer des dégâts. Malheureusement des études montrent que ce raisonnement ne tient pas. L'alcool altère immédiatement la peau et enclanche une réaction en chaîne qui continue bien après son évaporation.

Une fois que l'alcool a commencé à abîmer la peau, celle-ci s'en trouve altéré en n'a plus la même capacité d'auto-protection contre des agressions extérieures. Une étude de 2003 du Journal of Hospital Infection, a trouvé qu'une exposition régulière à des produits à base d'alcool (le processus de nettoyage devient en fait dommageable), favorise la pénétration de l'eau et des substances nettoyantes à l'intérieur, continuant ainis à éroder la barrière cutanée.

Les bons types d'alcool

Il existe une catégorie d'alcools, les alcools gras, qui ne sont absolument pas mauvais pour la peau. Ce groupe, souvent confondu avec les mauvais alcools (éthanol, alcool dénaturé, ...), contient entre autres l'alcool cétylique et l'alcool stéaryl. Ces alcools gras sont principalement utilisés comme émollients ou épaississants dans des produits de soin. Ils ne sont pas irritants, et peuvent en fait être bénéfiques pour les peaux sèches.

Qu'est que l'alcool dénaturé ?

L'alcool dénaturé (ou alcool dénat.), fait partie d'une catégorie d'alcools avec des poids moléculaires plus bas et peuvent assécher et sensibiliser la peau.

L'alcool dénaturé n'est pas bon pour la peau. Sa nature rugueuse peut déshydrater votre peau et la dessécher avec le temps. Mieux vaut l'éviter.

Le lien entre l'acné, les peaux grasses et l'alcool

L'alcool possède deux avantages susceptibles de plaire aux personnes à peau grasse et/ou acnéique. Premièrement, il peut éliminer les bactéries qui sont à l'origine des boutons, à la surface de la peau. Raison pour laquelle certains ne jurent que par des produits à base d'alcool pour traiter l'acné. Deuxièmement, l'alcool dégraisse la peau très rapidement, ce qui peut plaire aux personnes à la peau très grasse.

Les études ont démontré que les produits anti-acné à base d'alcool augmentent l'irritation et la sècheresse de la peau, rendant ainsi plus difficile le respect d'une routine de soin. Sans surprise, la même étude a noté que les produits anti-acné contenant des alternatives à l'alcool, donc plus doux étaient meilleurs pour la peau. L'ironie de l'histoire est que l'utilisation de ces traitements anti-acné à base d'alcool peut provoquer une prolifération des bactéries responsables de l'acné, aggravant ainsi les inflammations et les taches post-acné qui vont perdurer bien plus longtemps.

Pour les personnes ayant une peau grasse, l'alcool peut stimuler la production de sébum à la base des pores. L'effet dégraissant est immédiat, mais tout de suite contré par une surproduction de sébum.

Cellules de la peau et alcool : pour les amoureux de la science

Il faut noter également évoquer comment l'alcool affecte les cellules cutanés, car c'est une aubaine pour les radicaux libres. Une expérience en laboratoire a montré que des petites quantités d'alcool (à une concentration de 3%, sachant que les produits en contiennent en général entre 5 et 60%) appliquées sur la peau pendant deux jours, ont augmenté la mortalité cellulaire de 26%. Elles ont également détruit ce qui à l'intérieur des cellules réduit les inflammations et défend contre les radicaux libres.

L'effet dommageable sur les cellules continue : l'exposition à l'alcool les amène à s'autodétruire. En fait elles lâchent prise, et plus l'exposition est longue, plus la conséquence est grave. La même étude a également montré que deux jours d'exposition est bien pire qu'une seule (avec une concentration à moins de 10%).

La recherche établit clairement le lien entre les dommages liés aux radicaux libres et l'exposition à l'alcool.

Conclusion

Les études sont claires : la présence de l'alcool dans les produits de soin altère la barrière cutanée, la privant de substances vitales et aggrave les peaux grasses. En bref, il favorise le vieillissement de la peau. Comme il existe des centaines d'alternatives bien plus douces pour la peau, cela n'a pas de sens de continuer à utiliser des produits contenant de l'alcool.

La seule exception concerne les gels hydro-alcooliques pour les mains. Pour efficacement éliminer les germes et les virus, ces produits contiennent au moins 60% d'alcool (éthanol). Il est préférable d'utiliser du savon et de l'eau, mais quand ces deux ne sont pas à disposition, l'utilisation d'un gel hydro-alcoolique constitue la meilleure alternative. L'exposition à l'alcool n'est pas idéale, mais contrairement à l'alcool dans les produits de soin, ces gels ont une fonction protectrice de la santé.

articles liés

Références :

  • Biochmica et Biophysica Acta (BBA), volume 1818, issue 5, May 2012, pages 1410–1419
  • Skinmed, January-February 2011, pages 15–21
  • Journal of Investigative Dermatology Symposium Proceedings, August 2009, pages 20–24
  • Clinical Dermatology, September-October 2004, pages 360–366
  • Journal of Investigative Dermatology, volume 120, 2003, pages 275–284
  • Journal of Hospital Infection, volume 55, issue 4, December 2003, pages 239–245
  • Dermatology, January 2003, pages 17–23
  • Alcohol, volume 26, issue 3, pages 179–190
  • Dermatologic Clinics, volume 16, issue 1, January 1998, pages 25–47
  • http://pubs.niaaa.nih.gov/publications/arh27-4/277-284.htm.

service consommateur

Avez-vous besoin d'aide pour trouver les produits qui conviennent à votre type de peau ? Notre équipe du Service Consommateur, composée d'experts produits et soin de la peau, est là pour vous aiguiller vers la plus belle peau de votre vie.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et bénéficiez de 5€ de réduction sur votre prochaine commande.