Peut-on trop exfolier sa peau avec des acides ?

Over exfoliate

L’exfoliation chimique permet d’obtenir des résultats parmi les plus spectaculaires des soins de la peau à domicile. Après l’écran solaire, les exfoliants sont les produits qui auront le plus d’impact dans votre routine de soin. Mais peut-on aller un peu trop loin, et que se passe-t-il si on exfolie trop sa peau ? Oui, c’est possible… si vous ne prenez pas le temps de faire quelques tests pour découvrir l’intensité d’exfoliation et la fréquence d’utilisation qui conviennent le mieux à votre peau.

Mais cela ne doit pas vous intimider : utilisés dans les règles, les acides exfoliants doux et efficaces vous offriront les bénéfices impressionnants de l’exfoliation chimique sans agresser votre peau. Voici tout ce qu’il faut savoir pour exfolier votre peau en toute sécurité.

Utilisez un exfoliant doux

« Doux », cela veut dire sans ingrédients irritants comme l’alcool, qui peut être agressif et desséchant en grande quantité, le menthol, responsable de picotements, ou les parfums (qu'ils soient synthétiques ou à base d’huiles essentielles).

« Doux », cela veut aussi dire formulés avec des agents apaisants capables de garder la peau saine et calme pendant que les exfoliants agissent. Ces ingrédients apaisants sont par exemple l’allantoïne, le bisabolol, l’extrait de thé vert et l’extrait d’avoine, pour n’en citer que quelques-uns.

Vous avez sans doute remarqué que nous avons répété plusieurs fois le mot « doux ». C’est tout simplement parce que votre exfoliant n’a pas besoin d’être agressif pour être efficace. Au contraire, même : formulés de façon adéquate, les acides exfoliants doivent laisser derrière eux une peau calme et saine. N’oubliez pas non plus qu’une formulation douce est un critère important pour tous vos produits de soin, pas seulement les exfoliants.

Et les personnes sujettes à une peau sensible, peuvent-elles malgré tout utiliser un exfoliant chimique ? La réponse est oui. Un exfoliant calmant 1% BHA est dans ce cas le choix idéal, grâce aux propriétés apaisantes naturelles du BHA. Mais avant d’en arriver là…

Évitez de beaucoup trop exfolier votre peau et dites non aux gommages à grains abrasifs

Vous utilisez un gommage à grains abrasif ? Arrêtez immédiatement ! Les gommages à grains agressifs décapent la barrière cutanée, affaiblissant à terme la peau.

La recherche montre que les gommages à grains n’ont pas la même efficacité et n’offrent pas les mêmes bénéfices que les exfoliants chimiques, comme une peau mieux hydratée (oui, vous avez bien lu, les acides exfoliants peuvent améliorer l’hydratation), moins d’imperfections et une atténuation de l’apparence des rides et des problèmes d’hyperpigmentation (1, 2, 3).

Pour quelle concentration opter dans un exfoliant chimique ?

Il existe trois principales catégories d’exfoliants chimiques à utiliser à domicile : les acides alpha-hydroxylés (AHA), l’acide bêta-hydroxylé (BHA) et les acides polyhydroxylés (PHA). Chacun d’entre eux est recommandé à une certaine fourchette de concentration pour obtenir un résultat optimal.

Pour une utilisation régulière (tous les jours ou plusieurs fois par semaine, selon les besoins de votre peau), les AHA et PHA sont généralement recommandés à des concentrations comprises entre 4 et 10% (4).

Pour le BHA (acide salicylique), une concentration pouvant aller jusqu’à 2% est considérée comme optimale pour une utilisation régulière.

Des concentrations plus élevées de ces acides hydroxylés peuvent être utiles pour des problèmes tenaces, mais il faudra alors redoubler de prudence. Un exfoliant renforcé à 9% de BHA pourra ainsi être utilisé occasionnellement pour traiter les boutons et atténuer le grain de peau irrégulier tenace.

Que penser des cocktails d’acides exfoliants dans un même produit, et donc à la formulation plus intense ? Si le produit a été formulé avec soin pour réduire les risques d’irritations, ce type d’exfoliants peut être efficace pour cibler certains problèmes avancés. Mais attention, l’utilisation devra alors être moins fréquente (une fois par semaine maximum) et dans une formule à rincer plutôt qu’à laisser poser toute la nuit. Répétons-le encore une fois, n’utilisez en aucun cas tous les jours ce type d’exfoliant à domicile, d’intensité équivalente à celle d’un peeling.

*Les peelings chimiques en cabinet ou en institut n’entrent pas dans cette catégorie et sont un tout autre sujet. Consultez votre dermatologue pour en savoir plus.

Le pH est-il important pour les exfoliants chimiques ?

Choisir une formule douce avec des ingrédients apaisants est certes important, mais le pH de votre exfoliant chimique l’est tout autant. La formule tout entière en dépend, tout comme la réaction que va avoir votre peau. Pour les exfoliants à base d’acides, la fourchette de pH optimale pour une utilisation sûre et efficace se situe entre 3 et 4. Un produit très acide (pH bas) ou très alcalin (pH de 8 et plus) peut gravement perturber la barrière cutanée. C’est pour cette raison que certains exfoliants chimiques actuellement commercialisés peuvent se révéler problématiques pour votre peau.

Comment connaître le pH de votre exfoliant ? Toute marque reconnue mentionnera cette information sur l’emballage de ses produits ou sur son site internet. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à contacter la société pour obtenir l’information. Et si vous n’avez toujours pas votre réponse, vous pouvez toujours acheter des bandelettes pH pour tester vous-même votre produit. Pas très pratique certes, mais cela fonctionne.

À quelle fréquence utiliser des acides exfoliants ?

Si vous utilisez pour la première fois un exfoliant aux acides hydroxylés, mieux vaut l’intégrer petit à petit dans votre routine. Ce qui implique, au début, d’espacer l’application pour n’utiliser le produit que deux à trois fois la première semaine. Si votre peau réagit bien (c’est-à-dire sans signes d’inconfort), vous pouvez augmenter petit à petit la fréquence jusqu’à une utilisation deux fois par jour.

Si vous avez des problèmes plus tenaces comme un grain de peau rugueux, des pores obstrués, une peau à tendance acnéique ou des signes avancés de dommages dus au soleil, une application deux fois par jour peut faire la différence. Pour d’autres personnes, une application quotidienne ou même espacée de quelques jours sera ce qui conviendra le mieux à leur peau. Quelques essais seront nécessaires pour trouver le bon rythme.

Petite astuce pour celles et ceux souffrant d’une peau à tendance acnéique : au début, une utilisation fréquente peut être nécessaire pour parvenir à prendre le contrôle sur votre peau. Vous constaterez peut-être que vous pouvez espacer l’application de quelques jours pour entretenir le résultat obtenu, ou il vous faudra peut-être continuer à utiliser le produit quotidiennement pour garder une peau nette. Tout dépend des besoins de votre peau et de sa réaction. Il n’existe pas de règle unique.

L’exfoliation chimique abîme-t-elle la barrière cutanée ?

Les études ont montré que, bien formulés, les AHA et PHA n’abîment pas la barrière cutanée (6). Ils détruisent au contraire les liens qui maintiennent les cellules mortes à la surface de la peau, leur permettant ainsi d’être éliminées comme elles le faisaient auparavant. De plus, la Recherche a démontré qu’une utilisation topique d’AHA et de PHA peut en réalité renforcer la santé de la barrière cutanée (7).

De la même manière, les exfoliants BHA ne posent pas problème tant qu’ils sont bien formulés et utilisés correctement. Le BHA étant liposoluble, il peut traverser la barrière cutanée sans l’endommager tout en désintégrant les liens qui maintiennent les cellules mortes à la surface de la peau. Cette liposolubilité lui permet également de désobstruer les pores bouchés (8).

Ceci étant dit, si le produit n’a pas été formulé de façon adéquate de la manière dont nous l’avons décrit, tout peut arriver. Il est tout à fait possible de se retrouver avec une peau sensibilisée.

Les exfoliants chimiques peuvent-ils être utilisés sans risque sur le long terme ?

Les acides exfoliants ont depuis longtemps (plusieurs décennies) prouvé leur innocuité dans le domaine de la cosmétique (4, 5). Si le produit est bien formulé et utilisé comme indiqué, il n’y a rien à craindre avec une utilisation à long terme.

Comme pour toute routine de soin, appliquez toujours ensuite un écran solaire SPF 30 ou plus pour protéger votre peau des effets visibles à court et long terme des dommages dus au soleil.

Envie d’en savoir plus sur l’exfoliation ? C’est ici.

Vous souhaitez recevoir des astuces et conseils beauté, et des offres exclusives ?

Inscrivez-vous à notre newsletter et devenez membre Paula's Choice.
Vos avantages :
+ un cadeau de bienvenue
+ des offres exclusives
+ des conseils beauté
+ un cadeau d'anniversaire

Adresse E-mail* :


*Seulement valable pour de nouvelles inscriptions. Dès 25€ d'achat.

Produits conseillés

Pour tous types de peaux
Peau normale, Peau sèche
Peau mixte, Peau grasse
Peau normale, Peau sèche

Références de ces informations :

  1. Dermatology Research and Practice, février 2015, pages 1-5
  2. Dermatology and Therapy, mars 2015, pages 1-18
  3. International Journal of Research in Engineering, Science and Management, octobre 2020, pages 1-2
  4. International Journal of Toxicology, 2017, pages 15S-21S
  5. The Cosmetic Ingredient Review, avril 2019, pages 1-60
  6. International Journal of Cosmetic Science, avril 2021, pages 1-13
  7. Journal of Investigative Dermatology, février 2010, pages 500-510
  8. American Journal of Clinical Dermatology, 2003, pages 473-492

service consommateur

Avez-vous besoin d'aide pour trouver les produits qui conviennent à votre type de peau ? Notre équipe du Service Consommateur, composée d'experts produits et soin de la peau, est là pour vous aiguiller vers la plus belle peau de votre vie.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et bénéficiez de 5€ de réduction sur votre prochaine commande.