Peut-on utiliser le rétinol avec la vitamine C, le BHA, les AHA et le niacinamide ?

What to pair with retinol

Le rétinol est un des ingrédients de soin de la peau qui génère le plus de confusion et de fausses informations. On nous demande souvent si les exfoliants AHA et BHA réduisent l’efficacité du rétinol. Ou s’il faut éviter de le combiner avec la vitamine C. Et que penser de l’association rétinol-niacinamide ?

Comme toujours, c’est vers la recherche que nous nous tournons pour vous livrer la vérité.

L’acide salicylique (BHA), les acides glycolique et lactique (AHA) et le rétinol

Peut-on utiliser l’acide salicylique avec le rétinol ? Et que penser de l’association rétinol-AHA ?

Aucune étude n’a montré ou conclu que les exfoliants AHA ou BHA désactiveraient ou réduiraient l’efficacité du rétinol lorsqu’on les utilise ensemble. La vérité est que chaque fois que nous voyons apparaître un commentaire recommandant de ne pas utiliser le rétinol avec des exfoliants AHA ou BHA, ce conseil n’est jamais appuyé par la recherche. C’est pourtant l’un de ces mythes qui, à force d’être sans cesse répétés, s’imposent même dans l’esprit des dermatologues sans qu’on les remette en question.

L’idée que le rétinol serait à éviter avec les exfoliants AHA ou BHA est née d’une mauvaise compréhension de la manière dont les ingrédients de soin de la peau interagissent les uns avec les autres et de l’impact exercé par chacun d’entre eux sur la structure de la peau. Voyons tout cela d’un peu plus près…

Le pH des exfoliants AHA et BHA rend-il le rétinol moins efficace ?

La confusion vient du fait que selon certains, l’acidité des AHA et du BHA pourrait abaisser le pH de la peau et ainsi perturber l’action anti-âge et lissante pour la peau du rétinol.

Le raisonnement derrière cette idée est que si le pH de la peau est inférieur à une valeur comprise entre 5,5 et 6, un enzyme de la peau ne peut alors plus convertir le rétinol en acide rétinoïque, la forme active du rétinol. Tout cela repose sur l’idée selon laquelle utiliser les AHA et le BHA abaisserait le pH de la peau, ce qui est tout simplement faux. Comme la plupart des rumeurs, cette idée fausse est née d’une mauvaise compréhension de la recherche.

Seule une étude (de 1999) mentionne cela. Mais cette source ne peut être considérée comme crédible, car plusieurs problèmes viennent entacher cette étude :

  • Réalisée sur un mélange de protéines animales et humaines, elle n’a mis en évidence le problème du rapport avec le pH que lorsqu’un sous-produit d’acide aminé a été ajouté au mélange. En d’autres termes, l’étude n’a pas été réalisée sur des protéines humaines normales ni sur une peau saine et intacte.
  • Pour compliquer encore un peu plus les choses, l’étude indique la mention suivante : « aucune [fourchette de pH] optimale claire n’a été observée lorsque le test a été effectué sans [sous-produit d’acide aminé]. »
  • Sa seule finalité a été de comparer la façon dont la peau animale et humaine métabolise la forme de vitamine A naturellement présente dans la peau, et non les effets de la vitamine A sous forme topique (rétinol) sur la peau. La vitamine A en application topique ne se substitue pas au développement de l’organisme ou à l’action de l’acide rétinoïque.
  • Le rétinol est un ingrédient solide qui doit être dissout dans une huile de support, ce qui en fait un ingrédient anhydre (sans eau). De par sa composition, la question du pH ne se pose pas, car même si on le combine avec des ingrédients acides, on ne peut établir le pH d’un produit sans eau !

Notez également qu’aucune étude n’a depuis répété le problème de pH mentionné par l’étude de 1999.

Mais le rétinol est-il plus efficace si on ne l’utilise pas avec des exfoliants AHA ou BHA ?

Pour faire court, non. La recherche a en réalité montré que le rétinol associé à des exfoliants (comme les AHA) aide à atténuer les irrégularités pigmentaires de la peau et améliore les résultats offerts par les deux ingrédients.

L’idée que le pH de la peau neutraliserait les produits de soin acides est donc erronée. Un pH neutre est de 7, et pourtant la peau est naturellement plus acide. Encore plus qu’on ne le pensait dans la seule et unique étude si souvent citée. La recherche actuelle montre que le pH de la peau fluctue en réalité entre 4,7 et 5. Est-ce que cela veut dire qu’il faut augmenter le pH de sa peau pour utiliser un produit au rétinol ? Non, bien sûr ! Nous savons grâce à la recherche que le rétinol agit lorsqu’on l’applique sur la peau, et qu’il agit au pH naturellement acide de celle-ci.

Le rétinol a-t-il un effet exfoliant ?

Selon certains, le rétinol aurait une action exfoliante sur la peau, et il ne faudrait donc pas l’utiliser avec les AHA ou le BHA. Mais la vérité est que même si ces ingrédients agissent de façon très différente pour améliorer la peau, ils se complètent lorsqu’on les associe les uns aux autres. Pour que tout cela soit plus facile à comprendre, voici quelques faits :

  • Le rétinol est un antioxydant et un ingrédient important capable de communiquer avec les cellules. Une fois absorbé par la peau, il peut « donner l’ordre » aux cellules vivantes de fabriquer des cellules plus jeunes et plus saines, mais aussi de booster la production de nouvelles cellules de la peau.
  • Il stimule le renouvellement cellulaire à partir des couches les plus profondes de la peau et non dans les couches superficielles. C’est dans ces couches superficielles qu’agissent les AHA et le BHA pour aider la peau à éliminer les cellules mortes qui s’y sont accumulées.
  • Qu’il soit utilisé dans des produits avec ou sans ordonnance, le rétinol peut entraîner chez certaines personnes une desquamation de la peau. Mais ne confondez pas desquamation et exfoliation, que ce soit avec le rétinol ou avec les AHA ou le BHA. La desquamation montre simplement qu’il y a irritation. Si le problème persiste avec des produits aux AHA, au BHA ou au rétinol, ou avec n’importe quel produit, utilisez-les moins souvent ou arrêtez-les totalement.

Peut-on utiliser la vitamine C avec le rétinol ?

La vitamine C (acide ascorbique et ses dérivés) est un autre ingrédient dont on dit souvent qu’il ne doit pas être associé avec le rétinol. Là encore ce mythe trouve son origine dans un problème en lien avec le pH/l’acidité.

La vérité est que la vitamine C (en fonction de sa forme) a besoin d’un pH bas (acide), voire d’aucun pH, pour rester stable. Nous savons que le rétinol agit particulièrement bien dans un environnement acide, et que le pH de la peau est naturellement acide. D’après ce que la recherche nous a montré, il n’y a donc aucun problème à associer le rétinol et la vitamine C.

En réalité, la recherche a même montré que l’association des vitamines permet d’obtenir les meilleurs résultats. Combiner le rétinol (vitamine A) et la vitamine C est idéal pour défendre la peau contre les radicaux libres en les appliquant sous l’écran solaire. La vérité est que la vitamine C booste en réalité l’effet du rétinol ! Elle lutte contre les radicaux libres, un processus qui aide à protéger le rétinol de l’oxydation quand il pénètre dans la peau. Résultat : une action anti-âge encore plus efficace !

Peut-on utiliser le rétinol et le niacinamide ensemble ?

Le rétinol et le niacinamide peuvent tout à fait être utilisés ensemble pour obtenir d’excellents résultats. De nombreux dermatologues recommandent de les utiliser ensemble, car le niacinamide aide à garder une peau calme et apaisée pendant que le rétinol agit contre les rides. La recherche montre que ces deux ingrédients ont une action différente mais complémentaire pour renverser les signes de l’âge tout en agissant sur d’autres problèmes comme les pores dilatés et le teint irrégulier.

Ces ingrédients phares neutralisent aussi les dommages causés par les facteurs de stress environnementaux, qui ont tendance à laisser des traces et à aggraver les signes de l’âge. Ces dommages ainsi compensés, chaque ingrédient agit plus efficacement. Autrement dit, combiner ces ingrédients accroît leurs bienfaits respectifs. Vous avez hâte d’intégrer le rétinol et le niacinamide à votre skincare routine ? Essayez notre RESIST Sérum Triple Active Total Repair , dont l’action sur les rides, les irrégularités pigmentaires et la fermeté est cliniquement prouvée.

Peut-on utiliser le rétinol en journée ?

Le rétinol n’entraîne pas les mêmes problèmes de sensibilité à la lumière du jour que les autres formes plus puissantes de vitamine A, disponibles uniquement sur ordonnance. Mais nous recommandons toujours de protéger votre peau avec un SPF 30, que le temps soit à la pluie ou au soleil. La recherche a montré que le rétinol et la vitamine C offrent d’excellents résultats utilisés sous un SPF pour protéger la peau des rayons UV. Et aussi que les vitamines A, C et E, même associées entre elles, restent également stables et efficaces sous un produit avec SPF.

La recherche a aussi montré qu’un mélange de vitamine A et de vitamine E reste stable même exposé aux rayons UV et associé à un écran solaire, comme la vitamine A pure utilisée seule. Preuve s’il en est de la stabilité du rétinol lorsqu’on l’associe avec un écran solaire.

Les antioxydants combinés à une protection solaire représentent une formidable défense contre les rides, le teint irrégulier, la perte de fermeté et les taches brunes. Pour un résultat optimal, n’oubliez pas d’appliquer vos soins de la peau riches en antioxydants matin et soir.

Que ne faut-il pas utiliser avec le rétinol ?

La seule règle de prudence concerne l’utilisation de plusieurs produits au rétinol ou contenant d’autres formes de rétinoïdes (dont les produits plus puissants disponibles uniquement sur ordonnance). Même s’il n’y a aucun mal à les associer, vous devez avoir conscience du risque accru de sensibilité cutanée.

Alors peut-on utiliser le rétinol avec la vitamine C, le BHA, les AHA et le niacinamide ?

Oui. Aucune recherche où que ce soit n’appuie l’idée selon laquelle le rétinol serait « désactivé » lorsqu’on l’associe avec des ingrédients acides. De nombreuses études montrent au contraire l’inverse. Les scientifiques experts en cosmétique spécialisés dans le développement de formules à base de rétinol sont en réalité les premiers à rejeter cette idée, et croyez-nous, nous en avons interrogé beaucoup !

Sources scientifiques de cet article :

1. Italian Journal of Dermatology and Venereology, octobre 2020, pages 676-679 ;
2. Clinics in Dermatology, avril 2019, ePublication ;
3. International Journal of Cosmetic Science, février 2017, pages 56-65 ;
4. Journal of Cosmetic Dermatology, mars 2016, pages 49-57 ;
5. Journal of Drugs in Dermatology, mars 2015, pages 271-280 ;
6. Dermatology, mai 2014, pages 314-325 ;
7. Toxicological Research, mars 2010, pages 61-66 ;
8. The Journal of Pathology, janvier 2007, pages 241-251 ;
9. Clinical Interventions in Aging, décembre 2006, pages 327-348.

Newsletter

Vous souhaitez recevoir des astuces et conseils beauté, et des offres exclusives ?

Inscrivez-vous à notre newsletter et devenez membre Paula's Choice.
Vos avantages :
+ un cadeau de bienvenue
+ des offres exclusives
+ des conseils beauté
+ un cadeau d'anniversaire

Adresse E-mail* :


*Seulement valable pour de nouvelles inscriptions. Dès 25€ d'achat.

Produits connexes

Peau normale, Peau sèche
Pour tous types de peaux
Pour tous types de peaux
Peau sèche
Peau mixte, Peau grasse

service consommateur

Avez-vous besoin d'aide pour trouver les produits qui conviennent à votre type de peau ? Notre équipe du Service Consommateur, composée d'experts produits et soin de la peau, est là pour vous aiguiller vers la plus belle peau de votre vie.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et bénéficiez de 5€ de réduction sur votre prochaine commande.